Carton plein pour la 9ème édition du RDV de Casablanca de l’Assurance

l’Assurance

La 9ème édition du Rendez-vous de Casablanca de l’Assurance, placée sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, a connu un franc succès, du 8 au 9 mars 2023. Cette plateforme incontournable de débats, d’échange et de networking a réuni plus de 1000 acteurs de 40 nationalités, représentants l’écosystème de l’Assurance, ainsi que 36 intervenants, dont des officiels et des experts, pour parler de l’assurance automobile entre progrès technologique et évolution des mobilités.

 

« Le thème de notre événement est révélateur de l’importance grandissante de la technologie dans l’évolution de notre industrie », a déclaré M. Mohamed Hassan Bensalah, Président de la FMSAR, au terme de l’événement.

 

Pendant deux jours, le programme a été riche pour les professionnels du secteur avec 7 panels et 4 keynotes sur des thématiques bien ciblées, telles que la digitalisation, la régulation, l’innovation, les nouveaux modes de mobilité et les grandes tendances en assurance automobile. Des sujets qui représentent à la fois des opportunités pour le marché de l’Assurance, mais aussi des enjeux pour les assureurs face à un secteur en pleine mutation.

 

Le Rendez-vous de Casablanca de l’Assurance a également braqué les projecteurs sur les réalisations remarquables du Nigeria, pays à l’honneur de cette édition, en matière d’assurance. Une consécration qui a culminé par la signature d’une convention de coopération technique entre la Fédération Marocaine des Sociétés d’Assurances et de Réassurance et l’Association Nigériane des Assureurs sur différents domaines, notamment l’assurance automobile, et portera sur la formation professionnelle, les échanges et d’autres actions qui ont pour vocation d’améliorer l’industrie de l’assurance au Maroc et en Afrique. A cette occasion, M. Olusegun Omosehin, président de l’Association Nigériane des Assureurs a indiqué que « cette convention permettra de partager l’expérience et le savoir-faire des deux pays en matière d’assurance, et de renforcer davantage la coopération entre le Maroc et le Nigeria ».

 

La transformation technologique a été, par ailleurs, au centre des débats de cette année.

Dans son discours, lors de la cérémonie d’ouverture, mercredi 8 mars, Mohamed Hassan Bensalah, Président de la FMSAR a souligné que « L’intelligence artificielle, les véhicules autonomes, les petits véhicules sans permis, ou encore les trottinettes, sont autant d’exemples qui bouleversent l’assurance automobile. Nous devons être en mesure de les identifier, les analyser et les intégrer dans nos politiques de gestion des risques, pour continuer à jouer pleinement notre rôle dans la prévoyance ».

 

Et d’ajouter : « Les nouvelles technologies sont, par ailleurs, un levier important pour l’évolution du métier de l’assurance et offrent des possibilités intéressantes en matière d’amélioration de l’expérience client ».

 

En outre, le président de la FMSAR n’a pas raté l’occasion de célébrer la journée internationale des droits des femmes, en rendant hommage à l’ensemble des intervenantes qui ont honoré cette édition par leur présence. Il a également appelé l’importance d’œuvrer pour supprimer les inégalités persistantes entre femmes et hommes dans le domaine de la technologie. D’après l’ONU, 35% des femmes n’utilisent pas internet et d’ici 2050, 75 % des emplois seront liés au domaine technologique, alors que les femmes occupent seulement 22% des métiers en IA.

 

Retour sur les panels & keynotes de la 9ème édition du RDV de Casablanca de l’Assurance

 

Intervenant dans le cadre du keynote sur les tendances mondiales liées à l’innovation en assurance automobile, Florence Lustman, présidente de France Assureurs a expliqué que « l’assurance automobile est en constante évolution pour répondre aux besoins changeants des consommateurs, à savoir la connectivité, qui permet aux assureurs de collecter la data et de mieux comprendre le comportement de conduite des clients et de personnaliser leur couverture en conséquence ». De son côté, Pilar González de Frutos, présidente de UNESPA a indiqué : « avec l’avènement des voitures autonomes, l’évaluation des risques liés à la responsabilité des conducteurs, des passagers ou même les fabricants de voitures prendra une nouvelle forme ».

 

« Il est nécessaire de repenser l’assurance automobile pour s’adapter à la nouvelle génération de mobilité », a souligné James Kent, CEO Monde de Gallagher Re lors de son intervention sur les défis posés par les progrès technologiques et l’essor des nouveaux modes de mobilité. Il a noté en outre que « les assureurs doivent s’adapter aux nouveaux modes de mobilité, comme les véhicules électriques, les voitures autonomes et les trottinettes, qui imposent de nouveaux types de risques, tels que les cyberattaques, les piratages de voitures autonomes, etc. ».

 

La première journée du Rendez-vous de Casablanca de l’Assurance s’est clôturée par l’intervention d’éminents experts du digital et de la sécurité routière qui se sont accordés sur l’idée que la transformation technologique du secteur offre plusieurs opportunités aux assureurs automobiles, mais implique également des challenges qu’il faut prendre en compte afin d’assurer le bon déroulement des opérations d’assurance.

 

Ainsi, la deuxième journée a été consacrée à des débats autour de l’expérience client et l’intelligence artificielle. « Le digital est un véritable enjeu pour le marché marocain, qui est un marché extrêmement concurrentiel, si on considère que l’assurance automobile est son produit d’appel. La transformation digitale permet l’intégration de la perspective client et la différenciation des offres selon la conduite et la consommation de chaque client. Il faut savoir que le consommateur utilise au moins 6 canaux de communication par jour et cherche des solutions adaptées dès son premier contact avec l’assureur », a indiqué Julien Pavillon, Directeur Assurances, KPMG Business Transformation.

 

Il a également souligné que le consommateur a besoin de disposer d’une certaine autonomie avec son assureur, en plus du conseil, notamment dans les moments les plus sensibles comme les sinistres. « C’est une relation chaude qui ne peut être améliorée qu’avec l’intégration des technologies arrivées à maturité. Les télécoms, les média, des loisirs qui sont désormais les nouveaux standards du marché d’assurance ».

 

D’autres thématiques telles que la valeur ajoutée de l’assurance affinitaire automobile, la télématique et la gestion de fraude en assurance ont fait l’objet de débat et d’échanges avec des experts de renom, lors de la dernière journée de la 9ème édition du Rendez-vous du Casablanca de l’Assurance.

Étiquettes

Commentaires ( 0 )

Laisser un commentaire

1000 / 1000 (Number of characters left) .