La Bourse de Casablanca s’engage à mobiliser l’ensemble de son écosystème

Bourse

Dans la continuité de son plan de développement durable et de ses initiatives environnementales, la Bourse de Casablanca vient de signer la charte Qualit’Air, mise en place par la Fondation Mohammed VI pour l’environnement et la Confédération Générale des Entreprises du Maroc ?

Après la mise en place il y a quelques jours d’une nouvelle méthodologie pour son indice phare masi.esg, la Bourse de Casablanca signe la charte qualit’Air dans l’objectif de se mobiliser davantage et de mobiliser son écosystème en faveur de la protection de l’environnement et du financement vert.

Les enjeux économiques étant intimement liés aux enjeux environnementaux, la Bourse de Casablanca ambitionne, à travers la signature de la charte Qualit’Air, de mobiliser son écosystème, notamment les entreprises cotées en faveur de la décarbonation et du financement vert.

En effet, la décarbonation est une démarche qui ne peut qu’inscrire l’économie dans une trajectoire croissante notamment à travers l’investissement accéléré dans une économie verte. De plus, Le marché boursier marocain a manifesté un engagement significatif envers la décarbonation au cours de ces dernières années, se positionnant ainsi comme un acteur clé dans la transition vers une économie plus durable et en adoptant de nombreuses mesures favorisant l’engagement ESG.

En adhérant à la Charte Qualit’Air, la Bourse de Casablanca prend cinq engagements majeurs, particulièrement en ce qui concerne l’évaluation et la réduction des émissions de gaz à effets de serre, ainsi que la sensibilisation et l’incitation de son écosystème à réaliser des actions en faveur du climat.

La Bourse de Casablanca s’est d’ores et déjà engagée dans la démarche de sensibilisation de son écosystème. En effet, elle a organisé, en marge de la cérémonie de signature de la Charte Qualit’Air, une conférence, en partenariat avec la Fondation Mohammed VI pour l’environnement et avec la CGEM sous le thème : « Comment la décarbonation peut être un levier de compétitivité et de croissance pour les entreprises ».  Cette conférence a été animée par Mme Assia BENHIDA, Partner PwC – ESG Leader Maghreb & Présidente de la Commission Développement Durable de la CGEM ; M. Badr IKKEN, Président de Green Innov Industry Investment & Président Économie Verte et Décarbonation à la CGEM et Mme Nasma JRONDI, Experte Senior Décarbonation auprès du Pôle Air-Climat – Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’EnvironnementA également intervenu à la conférence, Mme Soumia BAHI, Directrice ESG & Certifications à Bank Of Africa, pour apporter son témoignage en qualité de société cotée et entreprise engagée.

A propos de la Bourse de Casablanca

La Bourse de Casablanca a été créée en 1929. Elle exerce sous la tutelle du Ministère de l’Économie et des Finances dans le cadre d’un cahier des charges et a pour mission d’enrichir de manière continue l’offre de produits et services, de développer et de déployer une stratégie globale commune aux différentes composantes du marché boursier, d’en développer l’infrastructure, de contribuer à son développement et de gérer des entités consécutives de l’infrastructure relevant de la Holding.

La Bourse de Casablanca se positionne parmi les principales places en Afrique. À fin 2022, elle comptait 76 sociétés cotées et sa capitalisation boursière a atteint 561 milliards de MAD. Depuis quelques années, la Bourse de Casablanca a renforcé son ouverture sur les places financières africaines, ainsi que ses relations avec les opérateurs du continent.

Commentaires ( 0 )

Laisser un commentaire

1000 / 1000 (Number of characters left) .